Your message has been sent, you will be contacted soon
Revista Armonii Culturale

Call Me Now!

Închide
Prima pagină » ESEU » Glăvănești – Dămăcușa. Un habitat gétique dans le bassin Zeletin Auteur: prof. dr. Ioan Vasiliu, Traduction: prof. Mariana Bendou – Résumé –

Glăvănești – Dămăcușa. Un habitat gétique dans le bassin Zeletin Auteur: prof. dr. Ioan Vasiliu, Traduction: prof. Mariana Bendou – Résumé –

L’habitation gétique de Glăvănești (la commune Glăvănești, le département Bacãu) a été identifiée en 1962 et étudiée pendant le printemps de 1963. Les résultats obtenus à la suite des fouilles archéologiques ont fait le sujet dun rapport publié en 1968 dans la revue spécialisé Carpica.

Le site se trouve à la limite entre les Collines de Tutova et le Plateau Bârlad, sa place en étant appellé par ses habitants “Dãmãcuṣa”. L’inventaire archéologique y découvert appartient à plusieures époques historiques mais les plus importans objets proviennent de l’habitation gétique…
Les deux maisons gétiques découvertes à Glăvănești appartiennent au type demienfouié en n’y étant pas surprises les trous des piliers (en bois) qui soutenaient leur surstructure des murs et leur toit. On a supposé alors que leur structure se basé sur des poutres en bois disposés horizontalement justement au niveau dhabitation antique.
Dans le site archéologique on a découvert aussi sept fosses , chacun dentre elles ayant des formes et des profondeurs divers mais linventaire y trouvé ne nous donne aucune information sur leur but.
Lhabitation gétique de Glăvănești se caractèrise par un inventaire très divers. Sauf la céramique, les autres catégories typologiques sont représentés par un nombre restreint de pièces. L’abondance de la céramiques est impréssionnante ; dans les deux logements et les sept fosses on a découvert beaucoup de morceaux de céramique gé-tique travaillée à la main et à la roue mais aussi de la céramique importée.
La céramique gétique travaillée à la main représente environ 98 – 99%. La pâte et les formes des récipients sont similaires à ceux des sites contemporaines ; il y a des pots en forme de cloche, récipients pour les provisions, pots-bocal, des écuelles et des bols, la fréquance de ces formes étant différente.
Les vases qui imitent les formes grécques sont travaillées à la main et sont réa-lisées surtout selon le modèle des vases lekane; la céramique importée du monde grècque est illustrée par des amphores produites dans les ateliers de Thasos et de Héraclée Pontique.
La céramique travaillée à la roue est dans des petites quantités et illustrée par des fragments atypiques . Dans le site Glãvãneṣti on a découvert : un crochet, plusi-eurs couteaux, pièces d’armement (deux pointes des flèches en bronze à trois marges et une douille courte), des accessoires vestimentaires (une fibule en bronze de type Latène B2 / C1 et des bijoux: des bagues en bronze et des perles de verre).
On a découvert aussi des autres objets dont on mentionne des creusetes en ar-gile, un instrument utilisé pour polir les vaseaux, 17 fusaïoles et un poid pour le tis-sage, des objets qui illustrent la diversité des activités practiquées dans lhabitation Glãvãneṣti – Dămăcușa.
On a découvert aussi plusieurs pièces de culte religieux qu’on remarque la fi-gurine anthropomorphe découverte en L2. O y peut aussi encadrer des autres objets en argile, de petits dimensions , en rouleaux, en forme de sphères, ou de “cliquettes” et des vases en miniature tous ces objets formant une certaine “trousse magique “.
La chronologie de l’habitation gétique , selon toute la série des formes céra-miques typiques , modélées à la main, des amphores importés et de ces deux pointes des flèches en bronze y trouvées, indique un large intervalle de temps : le milieu de IV-ème siècle jusqu’au III-ème siècle avant Jésus Christ , intervalle spécifique pour tous les monuments de ce genre situés à l’Est des Carpathes.
L’habitation gétique de Glăvănești- Dămăcușa s’inscrit chronologiquement dans les mêmes limites que la majorité des monuments similaires de l’est des Carpathes. Aussi comme je viens de le souligner ci-dessus , le début de l’habitation de Glăvănești peut être placée dans la deuxième moitié du IV-ème siècle et sa fin dans la deuxième moitié du III-ème siècle av. J.Ch.
Dans mon ouvrage, j’ai formulé aussi une série d’opininons ayant un haut degré de probabilité concernant le vrai moment de la fondation du site et les causes qui ont conduit à son abandon.